Au fil des Cultures

Article de presse

 

 

 

 

Au fil des cultures organise une journée "culture du monde" - Djazaïr, l'actualité de la diaspora - 05 mars 2016 

 

L’association Au fil des cultures présidée par Hakima KHODRI, convaincue que la connaissance des autres passe par la découverte de leur culture endogène en perpétuel renouvellement, organise une journée de partage et d’échange entre les cultures du monde qui se déroulera le samedi 5 mars 2016 de 9h30 à 19h 30 au 27 place de la concorde 92600 à Asnières, entrée libre pour tous publique.

Ne se limitant pas à un panorama des formes dites « traditionnelles », la journée s’intéresse aussi aux formes contemporaines dès lors qu’elles s’enracinent dans l’imaginaire d’un peuple et d’une société et ne sont pas

calquées sur les modèles occidentaux.

Autour de ce concept des performances artistiques, du spectacle, des ateliers de langues, d’éducation, du coaching…

De découvertes en découvertes on plongera dans le charme de la poésie avec une fine touche calligraphique en passant par l’artisanat tout en réveillant nos sens grâce aux parfums et les saveurs culinaires pour finir avec une

sublime chorégraphie Boollywoodienne.

Vous êtes invités à participer à cette véritable ambiance que nous voulons restituer et offrir aujourd’hui pour continuer à entretenir les passerelles interculturelles qui nourrissent nos espoirs et nos solidarités plurielles, pour Tous les âges, tous les styles et tous les milieux.


La Casbah s'invite à Courbevoie - Le courrier de l'Atlas - 27 mars 2015

 

Hier soir, à Courbevoie, Hakima Khodri proposait un nouveau voyage virtuel vers un nouveau pays, l’Inde.

Depuis qu’ "Au fil des cultures" (son association) travaille à faire aimer et rêver l’autre (des cours de langue pour tous et des soirées en voyages 1 fois par mois), Hakima, mi-turque, mi-algérienne, nous a emmené vers la connaissance, les saveurs et la danse d’un pays pour (dit-elle) « voir les belles choses qui existent dans le monde »

Son prochain défi : recréer la Casbah d’Alger le temps d’une journée


Qaada chaabi et saveurs algéroise à la semaine africaine de l'UNESCO - Vitamine DZ - 28 mai 2014

 

 Une Qâada chaabie animée notamment par le musicologue Abdelwahab Reda Benabdellah et une séquence dégustation de plats et gâteaux algérois ont marqué mercredi un après-midi récréatif au Club des enfants de l'Unesco à Paris.

Organisé dans le cadre de la Semaine africaine, un rendez-vous annuel de l'organisation onusienne mettant en relief une partie des patrimoines matériel et immatériel du continent noir, ce moment de convivialité a permis aux visiteurs parmi les délégations permanentes des pays membres de l'Unesco de découvrir des pans entiers de la culture algérienne, sous ses diverses facettes.

Affairée à s'occuper de ses convives d'un jour, la présidente de l'association au Fil des Cultures veille au respect du "dérouler" de son programme culturel s'adressant aussi bien aux différentes générations de la communauté algérienne en France qu'à satisfaire la curiosité des participants à la Semaine, avides, eux aussi, de découvrir l'autre.

En marge d'une séance dégustation-promotion de la Rechta, plat traditionnel algérois, Mme Hakima Khodri s'est félicitée de l'opportunité que lui offre la Semaine africaine pour "mettre l'Algérie à l'honneur".

"L'Unesco est, à mon sens, un lieu propice pour mettre en avant nos traditions ancestrales et notre patrimoine musical, et les faire partager avec les issus d'une autre passerelle et les faire vivre avec nous", a-t-elle confié à l'APS.

Dans un espace voisin, Assia et Louisa vantent, à leur manière, le pays des origines, l'Algérie, en proposant à la vente des gâteaux orientaux, algérois pour la plupart. Dziriyetes, Ghribia et autre Makroutes achalandent le présentoir, donnant l'eau à la bouche des nombreux visiteurs.

Selon Assia Ketfa, les fonds récoltés, au nom de l'association Imes (initiative pour les personnes malades et souffrantes), serviront à aider des personnes sans couverture sociale en France et "soulager" leurs factures d'hospitalisation ou d'achat de médicaments onéreux.

A but humanitaire, Imes oeuvre depuis sa création, en octobre 2012, à récolter des fonds et d'accompagner les personnes malades dépourvues d'assurance maladie.

Tenue cette année sous le thème "L'éducation et la science au service de l'agriculture en Afrique", la Semaine africaine est un rendez-vous annuel de l'Unesco organisée par le groupe africain des Etats membres de l'UNESCO sous la présidence cette année du Bénin, le Madagascar présidant, quant à lui, le Comité d'organisation de la Semaine.

En 2013, l'Algérie y a exposé ses origines amazighes, déclinées notamment sous formes d'oeuvres d'art berbères. Une exposition de produits artisanaux, de bijoux, de sculptures et de costumes traditionnels provenant de différentes régions du pays, dont les Aurès, la Kabylie et Timimoun, avait orné le stand Algérie, à l'initiative d'artistes et d'associations activant à Paris ou dans sa région.


L'art culinaire algérien à l'honneur, semaine africaine de l'Unesco à Paris - La dépêche de Kabylie - 18 mai 2014

 

L’Art culinaire algérien dans toute sa diversité sera à l’honneur, du 26 au 28 mai prochains, à l’occasion de la Semaine africaine de l’Unesco, a-t-on appris, avant-hier, de la délégation permanente algérienne auprès de l’Organisation onusienne à Paris.Un stand de l’Algérie sera dressé à cette occasion dans l’auguste temple de la paix à Paris et sera un des moments forts de l’exposition/bazar qui accueillera la cérémonie d’inauguration de la Semaine par la Directrice générale de l’Unesco, Irina Bokova. Mets traditionnels et boissons labellisées du cru garniront le "buffet-Algérie", de quoi concourir à établir des passerelles entre les cultures africaines en l’espace de trois jours. C’est dans cette perspective que l’Association «Au Fil des Cultures» compte apporter son "grain de sel" à l’évènement, en vulgarisant l’art culinaire algérien à travers un programme culturel s’adressant aussi bien aux différentes générations de la communauté algérienne en France qu’à satisfaire la curiosité des participants à la Semaine africaine, avides, eux aussi, de découvrir l’autre. Pour mieux répondre au thème de la Semaine africaine 2014, à savoir "L’éducation et la science au service de l’agriculture en Afrique", l’Association compte mettre à l’honneur la datte et ses vertus thérapeutiques. Une démonstration de la préparation de la rechta, plat traditionnel algérois, suivie d’une dégustation, et une exposition de dattes fourrées que les participants auront préparées, figurent au programme de la journée du 26 mai. Pour la présidente de l’Association «Au Fil des Cultures», Hakima Khodri, découvrir l’autre à travers ses coutumes, «c’est mieux le connaître et mieux s’en rapprocher». "A l’heure des stigmatisations et des écarts de langage, il serait heureux d’établir des passerelles entre les cultures dans la perspective d’un enrichissement mutuel", a-t-elle indiqué à l’APS. En sus du volet gastronomique, des conférences sur la sécurité alimentaire en Afrique et une réunion d’information sur la Priorité Afrique avec la Directrice générale de l’Unesco sont retenues par les organisateurs. Un gala est aussi programmé pour égayer la clôture de la Semaine, le 28 mai. Annoncée comme riches en couleurs et en sonorités, il sera marqué, notamment par un concert de musique arabo-andalouse, animé par le maître et doctorant à l'université Paris-Sorbonne, Abdelwahab Reda Benabdellah. La Semaine africaine est un rendez-vous annuel de l’Unesco, organisée par le groupe africain des Etats membres de l’UNESCO sous la présidence, cette année, du Bénin, le Madagascar présidant, quant à lui, le Comité d’organisation de la Semaine. En 2013, l’Algérie y a exposé ses origines amazighes, déclinées notamment sous formes d’œuvres d’art berbères. Une exposition de produits artisanaux, de bijoux, de sculptures et de costumes traditionnels provenant de différentes régions du pays, dont les Aurès, la Kabylie et Timimoune, avait orné le stand de l’Algérie, à l’initiative d’artistes et d’associations activant à Paris ou dans sa région.


By Sanjee Plat non végétarien, Plat Végétarien 16 novembre 2011

 

Sur la route des épices... et pas de Memphis, mais plutôt du côté de Courbevoie !

 

Et plus précisément au sein de l’association « Au fil des cultures ».

La vie associative est très développée à Courbevoie & c’est avec joie que j’ai accepté d’intégrer l’association « Au fil des cultures« , qui a pour objectif, entre autres, de faire découvrir les cuisines du monde dans les ateliers de la ville. C’est donc un objectif partagé, et une belle initiative que j’ai décidé de mettre en avant cette semaine.

Le 1er opus a eu lieu durant la semaine du goût, qui s’est déroulé du 17 au 23 octobre.

Nous avons décidé, pour ce 1er atelier, de parler des épices indiennes, pour la bonne et simple raison, que nous n’avons pas (encore**) de cuisine à disposition !

La découvertes des épices, l’utilisation dans la cuisine indienne, les vertus médicinales et curatives qui y sont associées… ce sont des sujets qui suscitent l’intérêt de tous.

Association au Fil des cultures

   Téléphone : 01 43 33 37 89

   Email : contact@aufildescultures.fr

   Portable : 06 37 10 70 51

   Email Mme Khodri : hkhodri@gmail.com